La réhabilitation veineuseaprès une thrombose veineuse profonde.

Venous rehabilitation after deep vein thrombosis.

Résumé :
Introduction: L’incidence croissante des TVP et la prévalence de leurs conséquences fonctionnelles et socio-économiques incitent à une exploration approfondie des approches d’une prise en charge globale et efficace qui peut améliorer la qualité de vie des patients. La RVPT est un domaine qui relève de l’innovation médicale. Les objectifs de ce mémoire sont d’étudier les concepts clés, d’éclaircir les enjeux entourant cette pratique et ses impacts sur la prévention des complications (notamment le SPT) et enfin de proposer un protocole de réhabilitation pour une prise en charge efficace et personnalisée des patients. Résultats et discussion : La RVPT est un ensemble de stratégies médicales et kinésithérapeutiques qui font référence à un processus thérapeutique interdisciplinaire et holistique destiné à atténuer les conséquences à long terme d’une thrombose veineuse profonde. Elle se concentre sur la gestion des séquelles et des complications qui surviennent dès le diagnostic de la TVP, afin de minimiser les limitations fonctionnelles, de réduire les symptômes et d’améliorer la circulation sanguine dans les membres affectés avec une meilleure qualité de vie. La compression élastique classe III, sur une période minimum d’une année, se positionne comme une intervention essentielle et les preuves actuelles étayent son efficacité dans l’amélioration de la circulation sanguine et la réduction des symptômes d’insuffisance veineuse. Une fois que les niveaux thérapeutiques d’anticoagulants ont été atteints, la mobilité précoce est autorisée. La sécurité de l’exercice physique sans contact après un mois a été prouvée avec une moyenne de 30 min par jour. Une fois que l’anticoagulant est arrêté, les patients peuvent démarrer des exercices avec contact sous surveillance. La kinésithérapie joue un rôle essentiel dans la réhabilitation veineuse en contribuant à améliorer le retour veineux, renforcer les muscles veineux et réduire les œdèmes. Chaque patient est différent, et le choix des techniques doit être adapté à la gravité de la TVP, aux besoins et à la tolérance individuelle. L’éducation thérapeutique devient la pierre angulaire de la RVPT en renforçant l’implication du patient dans son propre rétablissement et en fournissant des compétences et des connaissances essentielles pour gérer sa maladie. Enfin, un suivi régulier et un support psychologique sont essentiels pour évaluer, apporter les ajustements nécessaires et atteindre l’efficacité du plan de réhabilitation veineuse. Conclusion : La réhabilitation veineuse post-thrombotique exige une approche holistique et globale, mettant en avant le rôle crucial des patients, des professionnels de la santé et de la recherche. Des perspectives très prometteuses nous incitent à poursuivre nos efforts dans ce domaine pour faire évoluer le concept et les pratiques de réhabilitation veineuse à fin d’offrir une meilleure santé veineuse aux patients
Suivez-nous sur :

Articles similaire

fr_FR